Droits de l'Homme et action humanitaire : une série de candidatures aux organisations internationales réussies consacrant les choix irréversibles du Royaume

Vous êtes ici
  1. Accueil
Droits de l'Homme et action humanitaire : une série de candidatures aux organisations internationales réussies consacrant les choix irréversibles du Royaume
Rabat- Les candidatures successives réussies du Maroc aux différentes organisations internationales et régionales actives dans les domaines des Droits de l'Homme et de l'action humanitaire viennent consacrer clairement les choix irréversibles du Royaume qui a fait de la promotion des droits de l'Homme et de la solidarité humanitaire des priorités de sa politique nationale et internationale.

Le Maroc siègera pour la première fois au Comité des Droits Economiques, Sociaux et Culturels, en la personne du Professeur Mohamed Amarti, choisi par les membres du Conseil Economique et Social des Nations Unies pour représenter l'Afrique parmi les 18 experts composant ledit Comité.

Il s’agit ainsi d’un signe manifeste de la notoriété de la stratégie menée par le Maroc pour conforter la nouvelle génération des droits, à savoir les droits économiques, sociaux et culturels et également environnementaux via notamment, l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), lancée par le Souverain en 2005.

Sur le même registre, le Professeur Mahjoub El Haiba a été élu Expert au Comité des Droits de l’Homme au terme d’un vote qui a eu lieu le 17 septembre 2020, à New York, à l’occasion de la 38ème Réunion des Etats parties au Pacte International relatif aux droits civils et politiques civils et politiques.

Le succès de cette candidature illustre la confiance et le crédit dont jouit la politique clairvoyante impulsée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en termes de réformes démocratiques, de l’édification de l’Etat de droit, et de la protection des droits de l’Homme tels qu’universellement reconnus.

Pour sa part, Mme Nadia Bernoussi a intégré, le 7 octobre 2020 à Genève pour un mandat de trois ans, le Comité Consultatif des Droits de l’Homme, un organe subsidiaire du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU. Cette élection entre dans le cadre de la stratégie du Royaume visant le renforcement de la présence de l’expertise marocaine auprès des instances onusiennes des Droits de l’Homme.

De même, le Maroc a été élu avec brio en la personne de M. Abdallah Ounnir, classé en première place avec 70 voix sur les 90 votantes lors des élections pour le renouvellement des membres du Sous-comité des Nations Unies pour la Prévention de la Torture (SPT) tenues, le 22 octobre 2020, à Genève.

Un nouveau signe d’appréciation des efforts très louables du Royaume en matière de lutte contre la torture, traduits par la mise en place d’un cadre juridique et institutionnel, par l’engagement d’une panoplie de réformes pour renforcer la prévention des mauvais traitements et la protection des personnes privées de liberté, ainsi que par l’instauration d’un mécanisme national de prévention de la torture (MNPT).

Mme Soumia Amrani a pu être classée 3ème d’une rude compétition engagée entre 28 candidats pour 9 postes vacants au sein du Comité des Droits des Personnes handicapées (CDPH/CRPD), à l’issue d’une élection tenue le 30 novembre 2020, à New York.

Cette énième élection du Royaume aux organes des droits de l’Homme constitue une reconnaissance éloquente des actions et initiatives marocaines en matière de protection des droits de l’Homme en général et des personnes handicapées en particulier.

Une nouvelle marque de confiance en l’expertise et compétences marocaines connues et reconnues dans le domaine des interventions humanitaires et de leur gestion s’est manifestée, le 19 juin 2020, à travers la nomination par le Secrétaire général de l’ONU de Mme Najat Rochdi, en tant que Coordonnatrice spéciale adjointe pour le Liban, au Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban et Coordonnatrice résidente. Mme Rochdi occupait déjà le poste de Conseillère principale auprès de l’Envoyé spécial pour la Syrie et directrice de "Peer to Peer" au Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) à Genève.

Le 30 octobre 2020, suite à la nomination de l’Ambassadeur Mohamed Methqal, Directeur de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale, en tant que membre du Groupe Consultatif du Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires, le Maroc a été pour la première fois, représenté au sein de cet organe composé de 18 experts ayant pour mission de fournir au Secrétaire Général les conseils et les orientations stratégiques sur l’utilisation et l’impact du Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires (CERF).

C’est un hommage à l’engagement sincère et infaillible du Royaume du Maroc, sous la Vision solidaire et humaniste de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur de l’assistance humanitaire aux populations les plus vulnérables.

Dans le même esprit, l’Ambassadeur Représentant Permanent du Maroc à New York, M. Omar Hilale, a été nommé par le président de l’Assemblée générale des Nations-Unies en tant que facilitateur du processus de renforcement des organes des Traités des droits de l’Homme de l’ONU.

Un choix guidé par la confiance placée dans le processus démocratique engagé par le Royaume, sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ainsi que par les qualifications professionnelles et personnelles de l’Ambassadeur Hilale et sa longue expérience multilatérale dans le domaine des Droits de l’Homme.

A un autre niveau, le Maroc a été réélu, en la personne de M. Abderrazak Rouwane comme membre de la Commission Permanente Indépendante des Droits de l’Homme (CPIDH) de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) le 28 novembre 2020 à l’issue des travaux de la 47ème session du Conseil des ministres des affaires étrangères de l’OCI tenue à Niamey.

Dans une reconnaissance indéniable du rôle moteur du Maroc dans la promotion des droits de femmes et de l’égalité entre les sexes, sous la Haute Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Royaume a été élu par acclamation, le 10 décembre 2020, à la Commission de la Condition de la Femme (CSW) pour un mandat de quatre ans (2021-2025).

Dans la même catégorie

voir plus
Twitter Notifications Facebook Language selector Search icon Menu icon Message icon Closing icon YouTube icon Scroll icon Arrow down Map of Morocco icon Map of Africa icon Map of Europe icon world's map icon Navigation Arrow Eye icon Sharing icon Point icon Play icon Pause icon News actuality icon Extend icon Print icon Social network share icon Calendar icon Whatsapp icon Journalist icon Radio icono Television icon Quote icon Location icon world's map icon Pin icon Previous icon Next icon PDF icon Icon to increase the text Icon to decrease the text Google plus icon Decree icon Organigram icon Icon left arrow Instagram