Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
    Visiter le Maroc
L'artisanat marocain se porte bien mais beaucoup reste à faire
Tétouan  28/03/011
  Le Secrétaire d'État chargé de l'Artisanat, Anis Birou, a affirmé, le 28 mars 2011 à Tétouan, que l'artisanat marocain se porte bien, reconnaissant toutefois que beaucoup reste à faire.

Le Secrétaire d'État a indiqué, en marge d'un atelier sur la conservation du Zellige tétouanais sous le thème "transcription des savoir-faire des maîtres artisans", qu'a travers certains indicateurs, on constate que durant les trois dernières années, l'artisanat marocain a enregistré une augmentation du chiffre d'affaires avoisinant les 17,9 pc. Il en est de même en termes de création d'entreprises, de rayonnement et de professionnalisation. Cependant, cela n'est pas suffisant et le chemin reste encore long pour mettre en œuvre la stratégie 2015.

M. Birou a particulièrement mis l'accent sur le vide juridique extrêmement sensible et important, qui est en train d'être comblé notamment à travers la promulgation de la loi sur la réforme des chambres professionnelles et l'élaboration d'un projet de loi sur l'organisation des métiers qui répond à une attente qui dure depuis plus de 40 ans. .

La rencontre sur la conservation du zellige tétouanais a vu la participation de plusieurs experts et historiens qui ont fait l'historique de ce patrimoine. Cet atelier s'inscrit dans le cadre du plan d'action du Secrétariat d'État à l'Artisanat sur la conservation des métiers menacés d'extinction et du programme (ROAPE) de coopération entre le Maroc et l'Andalousie.