Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
    Organisations et Groupements internationaux et régionaux
Le Maroc et l'OTAN
 

Les relations Maroc/Otan sont basées sur un choix politique délibéré opéré par le Royaume dès l’indépendance et concrétisé tout au long de son histoire contemporaine.

La participation du Maroc au Dialogue Méditerranéen (DM) depuis 1995 s’inscrit dans la continuité de cet engagement politique, qu’il a réitéré sous différentes formes. La participation de notre pays à toutes les rencontres politiques bilatérales et multi-bilatérales du DM a été l’occasion d’exprimer son intérêt pour l’Alliance.

Conscient de la nécessité de préserver la paix et la sécurité dans la région Méditerranée, le Maroc a toujours plaidé en faveur des éléments suivants:

- La consécration de l’identité et de la cohérence stratégiques de la Méditerranée ;
- La centralité de la question du Moyen-Orient pour la sécurité en Méditerranée et l’impact de celle-ci sur les projets de coopération en matière de sécurité dans cette région ;
- La préservation de la spécificité et de la cohérence stratégique de chaque cadre de coopération ;
- La préservation du principe de non-discrimination, tout en encourageant des actions de coopération individualisée, sur la base d'autodifférenciation.
- L’adoption d’une approche multidimensionnelle de la sécurité, englobant sans exclusive tous les défis et menaces qui pèsent sur la région dans son ensemble, mais aussi le traitement égal et équilibré de l’ensemble des problématiques et défis à la sécurité régionale.
- L’adéquation des agendas sécuritaires entre les deux rives de la Méditerranée.
- Le passage du « Dialogue » au « Partenariat » Méditerranéen ;
- L’élaboration d’un Document-cadre politique, définissant les principaux objectifs, mécanismes et orientations des relations entre l’OTAN et les pays méditerranéens ;
- L’élaboration de cadres de concertation plus souples au format 28+N afin de renforcer le dialogue politique et la coopération pratique.
- L’élargissement des aires d’influence et de projection traditionnelles de l’OTAN et l’importance de la zone atlantique sud et de la bande Sahélo Saharienne ;
- La prise en considération des autres initiatives concernant la Méditerranée, notamment la PESD ou le Processus de Barcelone et la recherche des interactions et synergies opérationnelles qui pourraient être développées.