Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
    Organisation des Nations Unies (ONU)
Engagement pour une rationalisation des travaux de l'Assemblée Générale de l'ONU
 

Le Maroc s’est engagé à contribuer aux efforts visant le renforcement du rôle de l’Assemblée Générale dans les domaines du développement, de la coopération internationale et de la promotion des droits humains.

C’est ainsi que la présence du Maroc au sein de ce principal organe de délibération onusien s’est manifestée par son appui à la revitalisation de ses activités au bénéfice d’un fonctionnement efficace de l’Organisation des Nations Unies.

Le premier discours prononcé par le Maroc, suite à son admission à l’ONU, le 12 novembre 1956, a été l’allocution de Feu Sa Majesté Mohammed V du 9 décembre 1957, lors de la 12ème Session de l’Assemblée Générale.

Dans ce sens, le Maroc a assumé des responsabilités au sein des organes subsidiaires de l’Assemblée Générale, en tant que :

· Président du Bureau de  la 2ème Commission de la 10ème Session de l’AG (1965)
· Président de la 3ème Commission de la 11ème Session de l’AG (1966)
· Président de la 6ème Commission  de la 60ème Session de l’AG (2004)
· Vice-président de la 1ère Commission de la 60ème Session de l’AG (2005)
· Vice-président la 2ème  Commission de l’AG (1990 et 2002)
· Vice-président de la 6ème Commission de la 50ème Session de l’AG (1995)
· Vice-président du Comité Spécial sur les Immunités Juridictionnelles des Etats et de leurs biens (depuis sa mise en place, le 12 décembre 2000)
· Vice-président du Bureau du Comité d’information (2005-2006)
· Rapporteur de la 2ème Commission de la 55ème Session de l’AG (2000)
· Rapporteur de la 6ème Commission de la 57ème Session de l’AG (2002).

Le Maroc estime, d’un autre côté, que l’instauration d’un équilibre dans les relations entre l’Assemblée Générale et les autres organes de l’ONU contribuera à l’amélioration de son efficacité pour se doter davantage de moyens lui permettant de relever les défis auxquels fait face l’humanité.

La revitalisation de l’Assemblée Générale s’inscrit dans le cadre du grand chantier de réforme de l’Organisation des Nations Unies, et constitue un élément moteur depuis le déclenchement de ce processus en 1997. Cependant, peu de résultats tangibles ont été atteints jusqu’à présent.

Confrontée à de nouveaux types de problèmes et de défis propres à la période de l’après guerre froide, l’ONU s’est trouvée dans l’obligation d’adapter ses méthodes de travail et son mode de fonctionnement aux nouvelles réalités de la scène internationale.

En effet, les problèmes classiques engendrés principalement par les confrontations interétatiques, ont cédé la place aux problèmes intra étatiques souvent à connotation politique, ethnique, religieuse et culturelle qui se transforment souvent en guerre civile. Aussi, les tâches de l’ONU se sont accrues et diversifiées exigeant à la fois un nouveau traitement et de nouvelles sources de financement. Cette situation a amorcé une nouvelle réflexion sur la nécessité d’une réadaptation des structures et mécanismes de l’Organisation aux nouvelles réalités du monde.

Considérée comme l’organe le plus représentatif de l’architecture onusienne et l’instance la plus démocratique où chaque État dispose d’une voix et ayant le pouvoir d’examiner et d’approuver le budget, l’Assemblée Générale joue un rôle important dans le fonctionnement de l’ONU.

Il est évident, donc, que toute tentative de réforme de l’ONU passe inéluctablement par celle de son Assemblée Générale et ce, d’autant plus que sa contribution et son autorité n’ont cessé de diminuer, le long de la décennie écoulée, au profit d’autres organes de l’organisation.

Le Maroc, qui a toujours privilégié le multilatéralisme dans la gestion des relations internationales, a constamment valorisé le rôle de l’ONU comme étant le principal instrument de la légalité internationale. Ainsi, Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, a déclaré dans son discours devant la 59ème Session de l’Assemblée Générale de l’ONU « Pour relever le défi du tournant historique qu’elle a amorcé, la Communauté internationale n’a d’autre choix que de revigorer et impulser le renouveau du multilatéralisme ….. Encore, faut-il, pour y parvenir redonner de la vigueur au processus de réforme et de revitalisation de l’ONU et de ses organes».

En effet, la revitalisation de l’Assemblée Générale devrait s’inscrire dans le cadre de la refonte globale du système onusien. Tous les aspects de cette réforme devraient bénéficier du même degré d’intérêt de la part de la communauté internationale. Elle doit être cohérente et orientée vers la réalisation des objectifs tracés par la communauté internationale dans le cadre de la Déclaration du Millénaire.

La réforme de l’Assemblée Générale devrait se faire de façon à lui préserver son efficacité et son importance afin de rationaliser ses travaux, et de garantir une interaction efficace avec ses organes subsidiaires et les autres organes des Nations Unies.

En outre, le Maroc estime que les relations de l’Assemblée Générale avec les autres organes de l’ONU, et notamment le Conseil de Sécurité, doivent être situées en dehors de tout lien de subordination et de concurrence, et empreintes de liens de coopération et de complémentarité. A cet effet, le Maroc souscrit entièrement aux recommandations relatives à la soumission de rapports circonstanciés par le Conseil de Sécurité et aux briefings réguliers du Président du Conseil au Président de l’Assemblée Générale tel que stipulé par l’article 24 de la Charte de l’ONU.

 

 
  M. Lazreq reçoit la nouvelle représentante du FAO au maroc
  M. Hilale présente devant le Conseil de Sécurité un bilan des activités la Configuration (RCA) de la Commission de Consolidation de la Paix
  M. Omar Hilale élu Président du Comité Spécial de la Charte des Nations Unies et du raffermissement du rôle de l’Organisation
  Le SG du MAECI reçoit la Représentante de l'Organisation Mondiale de la Santé au Maroc
  Communiqué du Ministère relatif aux candidatures du Maroc aux Organisations Internationales soumises en 2017
  SM le Roi adresse un message au Secrétaire général de l'ONU
  Brillante réélection du Maroc au Conseil de l'Organisation maritime internationale (OMI) pour la période 2018-2019 (134 voix pour)
  Election du Maroc au Conseil Exécutif de l’UNESCO pour la période 2017-2021
  SM le Roi reçoit l'envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara marocain
  Entretien avec l’envoyé Personnel du Secrétaire Général des Nations Unies pour le Sahara
  Entretien avec le Directeur Général de l'ONUDI
  Entretien avec la candidate au poste de Directeur Général de l'UNESCO
  Le Maroc co-organise avec l'UNICEF un Panel de haut niveau sur la coopération sud sud pour le développement de la petite enfance
  Entretien avec le Secrétaire Général des Nations Unies
  Le Maroc co-préside la 8ème réunion de haut niveau des Ministres du Forum Global de lutte contre le terrorisme
  Le Maroc préside l’ouverture du débat général de la 72ème de l’Assemblée générale des Nations Unies
  Le Secrétaire Général des Nations Unies condamne le meurtre d’un Casque bleu marocain en Centrafrique
  Entretien avec le Directeur Général du Centre de Recherches Statistiques, Économiques et Sociales et de Formation pour les Pays Islamiques
  Signature du Plan Cadre des Nations Unies d'Aide au Développement (UNDAF) du Maroc pour la période 2017-2021
  Communiqué: Grand succès des candidatures marocaines auprès des organisations internationales