Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
    Organisation des Nations Unies (ONU)
Engagement pour un Conseil de Sécurité plus efficace et démocratique
 

L’action du Maroc au sein des Nations Unies a toujours favorisé le renforcement du rôle du Conseil de Sécurité comme organe exécutif pour accomplir sa responsabilité dans le maintien de la paix et la sécurité internationales, et faire face aux nouveaux défis de sécurité dans le monde. Cette action s’inscrit dans une vision privilégiant une interaction avec les autres organes principaux de l’ONU.

C’est ainsi que le Maroc soutient les efforts que les Etats membres de l’ONU déploient pour améliorer les méthodes de travail du Conseil de Sécurité afin qu’il soit plus en phase avec les réalités du monde contemporain.

Dans ce sens, le Maroc appuie les actions et les initiatives ayant pour objectif de valoriser davantage le dialogue entre les États membres du Conseil, le Secrétariat et les pays contributeurs en troupes pour les opérations de maintien de la paix, ainsi que les consultations avec les pays concernés par une décision du Conseil.

Son engament en faveur des actions menées par l’instance exécutive onusienne, s’est manifesté lors de sa présence au sein du Conseil en tant que membre non permanent à deux reprises (la première de 1962 à 1963, et la deuxième de 1992 à 1993). Cette présence lui a permis de contribuer au règlement pacifique des différends et de participer activement aux débats portant sur la promotion du rôle de l’ONU dans le monde.

L’intérêt porté par le Maroc aux travaux du Conseil de Sécurité se reflète, également, dans sa participation, même s’il n’est pas membre du Conseil, aux divers débats thématiques organisés par les Présidences de cet organe.

A signaler que lors de la Déclaration faite au Sommet  des pays membres du Conseil de Sécurité, à New York, le 29 janvier 1992, Feu Sa Majesté le Roi Hassan II a précisé que « Le souci de soutenir le rôle de l’Organisation des Nations Unies exige avant tout une action visant le maintien de la paix mondiale et le règlement pacifique des différends. Autrement dit, il s’agit de privilégier le dialogue et la médiation et de recourir à tous les mécanismes des Nations Unies et aux dispositions de la Charte, et de permettre au Secrétaire général de disposer de tous les moyens de la diplomatie préventive afin d’éviter que des différends ne dégénèrent en conflits armés ».

C’est dans ce cadre que le Maroc adhère à l’esprit de la nouvelle conception de la sécurité collective reflétée dans le rapport du Secrétaire général intitulé « Dans une Liberté plus grande : Sécurité, Développement et Droits de l’Homme pour tous ». Le Maroc réaffirme son soutien à la nécessité d’adapter l’ONU aux déséquilibres engendrés par les défis du XXI siècle, à la faveur d’une stratégie globale de sécurité collective qui prévienne l’apparition de nouvelles menaces capables de saper la paix et la stabilité dans le monde.

En effet, la notion de la Sécurité Collective ne peut plus être cantonnée dans le sens étroit du terme, dans la mesure où sa garantie ne repose plus sur l’absence  des guerres et des conflits armés, mais se trouve désormais liée au traitement d’autres impératifs, notamment, le développement, la lutte antiterroriste, la non prolifération des Armes de Destruction Massive et des Armes légères, la protection des civils, la lutte contre les pandémies, et la violation des Droits de l’Homme,  réalités qui constituent  autant de menaces et de défis pour ce XXI ème siècle.

A cet effet, le Maroc considère que le pacte de solidarité élaboré par les pères fondateurs de l’ONU doit être renouvelé pour embrasser de nouveaux aspects, particulièrement ceux qui se rapportent au développement, dont la réalisation demeure conditionnée par la mise en œuvre d’actions collectives et solidaires de la part de la communauté internationale.

A ce titre, le Maroc salue le calendrier fixé par le Secrétaire Général de l’ONU pour l’attribution de l’aide au développement aux pays pauvres, essentiellement les PMA, à hauteur de 0.7% du PNB en 2015. A cet égard, le Maroc estime que l’Aide Publique au Développement doit concerner, également, les pays à revenus intermédiaires qui ont déjà lancé des stratégies nationales pour le développement de leurs économies et qui auront besoin d’être assistés financièrement par les donateurs et autres institutions financières. Le Royaume estime, également, que la recherche de nouvelles sources de financement durable pour le développement doit être mise en œuvre afin de permettre une concrétisation rapide des Objectifs du Millénaire de Développement (OMD).

D’autre part, le Maroc considère que l’état de droit au niveau national doit être renforcé par l’adhésion des Etats au régime juridique international. Celui-ci régit les relations internationales dans leurs différents aspects, qu’il s’agisse du règlement des différends, des Droits de l’Homme ou du commerce international.

Le Maroc mesure l’impératif d’une action collective basée sur le renouveau d’un multilatéralisme puissant qui permette une coopération plus étendue entre États afin de faciliter la réalisation des objectifs prioritaires pour un monde stable et sûr.

La sécurité collective est, sans conteste, tributaire d’un multilatéralisme efficace qui reflète la volonté politique résolue des États pour dégager un consensus sur les moyens et stratégies à adopter afin de faire face aux différents défis de ce siècle, et contrecarrer les différentes menaces à la paix et à la sécurité.

Pour sa part, le Maroc a toujours réaffirmé avec force son engagement constant de continuer à œuvrer de concert en faveur d'un renouveau concret du multilatéralisme qui repose sur la légalité internationale, la solidarité et l'équité dans les relations économiques et sociales.

Il a constamment plaidé en faveur de tous les efforts visant à faire regagner au système onusien de sécurité collective son efficacité et son efficience nécessaires au maintien de la paix et de la sécurité internationales.

Par ailleurs, le Maroc a décidé de présenter de nouveau sa candidature à un siège non-permanent au Conseil de Sécurité pour la période 2012-2013, eu égard à l’importance qu’il accorde à la dynamique de cette instance et au renforcement de son rôle primordial dans l’instauration de la paix et la sécurité dans le monde.

 

 
  M. Lazreq reçoit la nouvelle représentante du FAO au maroc
  M. Hilale présente devant le Conseil de Sécurité un bilan des activités la Configuration (RCA) de la Commission de Consolidation de la Paix
  M. Omar Hilale élu Président du Comité Spécial de la Charte des Nations Unies et du raffermissement du rôle de l’Organisation
  Le SG du MAECI reçoit la Représentante de l'Organisation Mondiale de la Santé au Maroc
  Communiqué du Ministère relatif aux candidatures du Maroc aux Organisations Internationales soumises en 2017
  SM le Roi adresse un message au Secrétaire général de l'ONU
  Brillante réélection du Maroc au Conseil de l'Organisation maritime internationale (OMI) pour la période 2018-2019 (134 voix pour)
  Election du Maroc au Conseil Exécutif de l’UNESCO pour la période 2017-2021
  SM le Roi reçoit l'envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara marocain
  Entretien avec l’envoyé Personnel du Secrétaire Général des Nations Unies pour le Sahara
  Entretien avec le Directeur Général de l'ONUDI
  Entretien avec la candidate au poste de Directeur Général de l'UNESCO
  Le Maroc co-organise avec l'UNICEF un Panel de haut niveau sur la coopération sud sud pour le développement de la petite enfance
  Entretien avec le Secrétaire Général des Nations Unies
  Le Maroc co-préside la 8ème réunion de haut niveau des Ministres du Forum Global de lutte contre le terrorisme
  Le Maroc préside l’ouverture du débat général de la 72ème de l’Assemblée générale des Nations Unies
  Le Secrétaire Général des Nations Unies condamne le meurtre d’un Casque bleu marocain en Centrafrique
  Entretien avec le Directeur Général du Centre de Recherches Statistiques, Économiques et Sociales et de Formation pour les Pays Islamiques
  Signature du Plan Cadre des Nations Unies d'Aide au Développement (UNDAF) du Maroc pour la période 2017-2021
  Communiqué: Grand succès des candidatures marocaines auprès des organisations internationales