Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
   Union Européenne
Entretiens du Ministre Délégué au Parlement Européen
Bruxelles 05.03.2013
Le Ministre Délégué, M. Youssef Amrani, a eu,  les 5 et 6 mars 2013,  à Bruxelles, des entretiens avec des responsables au Parlement Européen. 

En effet, M. le Ministre délégué s'est entretenu avec le président de la Délégation pour les relations avec les pays du Maghreb au Parlement européen, et co-président de la Commission parlementaire mixte Maroc-Union européenne, M. Pier Antonio Panzeri, le président du groupe du parti populaire européen, M. Joseph Daul, le Président du Groupe de l'Alliance progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen, M. Hannes Swoboda, et la coordinatrice du Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe à la Commission des Affaires étrangères, Mme Annemie Neyts-Uyttebroeck.

A l’issue de son entretien avec M. Pier Antonio Panzeri, M. Amrani s'est félicité de la qualité et de la richesse des échanges parlementaires maroco-européens, qui ont connu, ces dernières années, un saut qualitatif à la faveur de la mise en place de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE. A cet égard, il a vivement salué l'engagement sincère et les actions ambitieuses conduites par les membres de cette Commission, appelée à devenir une pierre angulaire de l'architecture institutionnelle des relations Maroc-Union européenne.

Le Maroc a toujours milité en faveur de l'élargissement du cercle des acteurs agissants dans le cadre de son rapprochement soutenu avec l'Union européenne, a-t-il rappelé, soulignant, dans ce sens, que l'institutionnalisation des relations parlementaires et la multiplication des échanges parlementaires a constitué un facteur essentiel pour renforcer l'esprit d'appropriation commune du partenariat bilatéral.

Après avoir passé en revue les nouvelles perspectives des relations bilatérales, notamment, l'adoption du Plan d'action pour la mise en œuvre du statut avancé Maroc-UE, le lancement de négociations sur un Accord de libre-échange complet et approfondi et l'adoption d'une Déclaration politique conjointe établissant un Partenariat "Migration, Mobilité et Sécurité", le Ministre Délégué a appelé le co-président et les membres de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE, à s'associer davantage aux futures étapes de développement des relations bilatérales, appelées à connaître un nouvel élan dynamique durant les prochaines années.

M. Amrani a saisi l'occasion de ces entretiens pour exposer le vaste processus de réformes politique, économique, social et humain, initié sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Il a indiqué, dans ce sens, que ce processus de réformes ambitieux a apporté une véritable dynamique de changement irréversible qui concourt au renforcement de l'édifice démocratique du Royaume et contribue à asseoir le développement socio-économique sur des bases saines.

Il a, par ailleurs, souligné que le Royaume s'est engagé à poursuivre son élan de réformes, gage de sécurisation de son développement, en faisant preuve d'initiative et de détermination, pour consolider et amplifier les acquis obtenus ces dernières années.

Le Ministre Délégué a précisé que les discussions ont également porté sur nombre de questions régionales, notamment le Sahara marocain, le Maghreb, la situation en Afrique et la région sahélo saharienne, l'avenir de région méditerranéenne, à un moment où le Maroc est un membre actif du Conseil de sécurité.

A ce titre, il a rappelé le rôle du Maroc et sa contribution effective pour le renforcement de la paix et de la sécurité régionale et internationale, soulignant que le Royaume demeure engagé à tout mettre en œuvre pour favoriser l'émergence d'un nouvel ordre maghrébin, espace stratégique essentiel pour l'avenir euro-méditerranéen.

Le Ministre Délégué, a également, des entretiens, mercredi, 6 mars 2013, à Bruxelles, avec le Président du Groupe de l'Alliance progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen, M. Hannes Swoboda, et la coordinatrice du Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe à la Commission des Affaires étrangères, Mme Annemie Neyts-Uyttebroeck.

A l’issue de ces entretiens, M. Amrani a indiqué que le Parlement européen est devenu aujourd'hui un acteur fondamental dans les relations entre le Maroc et l'Union européenne, et qu'il était important d'avoir un dialogue franc et fructueux sur l'ensemble des thématiques qui intéressent l'agenda bilatéral Maroc-UE.

Faisant le bilan de ses différentes rencontres parlementaires, le ministre délégué a souligné que, fort de la réussite de ses réformes endogènes majeures, menées sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc est considéré aujourd'hui par ses partenaires européens comme étant le pays le plus avancé dans le cadre de la Politique européenne de voisinage. A cet égard, il a affirmé que le Maroc demeure engagé en faveur de l'enrichissement permanent et continu de son partenariat, riche et multidimensionnel, avec l'Union européenne sur la base des valeurs partagées, de l'appropriation commune, du respect mutuel et des intérêts communs.

Il a, en outre, estimé que les profondes mutations politiques et économiques que connaît la région euro-méditerranéenne et les incertitudes qui en découlent, constituent une opportunité unique pour faire émerger un modèle partenarial maroco-européen exemplaire, à même d'agir comme une véritable force motrice et un puissant levier d'émulation pour l'ensemble des pays sud méditerranéens.

Pour atteindre cet objectif, M. Amrani a précisé que le Maroc et l'UE sont appelés à renforcer davantage leurs relations, en leur donnant une nouvelle impulsion stratégique et en élargissant, de manière progressive, le périmètre d'action de leur coopération actuelle. "Il s'agit, dans ce sens, de bâtir sur la densité et la qualité des relations entre le Maroc et l'UE pour amplifier le socle des acquis accumulés dans le cadre du statut avancé, tout en leur donnant une perspective de développement claire, à savoir la définition d'un nouveau cap stratégique ambitieux", a ajouté le Ministre Délégué.

Il a également indiqué que ses entretiens avec les responsables européens ont permis d'examiner diverses questions politiques d'intérêt commun, en particulier le Sahara marocain et l'évolution de la construction maghrébine.

A ce titre, il a précisé que le Maroc demeure engagé de bonne foi à travailler avec le Secrétaire général de l'ONU pour trouver une solution politique, dans le cadre du plan d'autonomie, à la question nationale, sur la base des paramètres clairs qui ont été arrêtés, à savoir le réalisme et l'esprit de compromis et l'implication sincère de toutes les parties pour avancer vers une solution politique qui garantit la paix et la stabilité dans la région.

A cet égard, M. Amrani a affirmé que la construction maghrébine demeure une priorité pour la diplomatie marocaine. "Nous allons continuer à y travailler également avec l'ensemble des partenaires du Maghreb, pour faire de notre zone une zone de paix et de prospérité partagée", a-t-il dit. Ce qui est important et prioritaire aujourd'hui, a-t-il poursuivi, c'est de répondre aux expectatives des jeunes maghrébins, qui veulent plus de croissance et plus de perspectives ambitieuses, pour faciliter la mobilité des jeunes maghrébins à travers le Maghreb, créer des opportunités pour les investissements et pour construire un ensemble homogène à même de faire face aux défis de la mondialisation.

Pour sa part, M. Hannes Swoboda, a souligné la nécessité de parvenir à une solution à la question du Sahara par la voie de la négociation. Il a, également affirmé qu’un plan qui offre une large autonomie et qui garantit les droits de la population locale peut-être un compromis et une solution à la question du Sahara.

M. Swoboda a, par ailleurs, salué le processus de démocratisation et les reformes en cours au Maroc ainsi que le niveau de la coopération et des relations entre le Royaume et l'Union européenne. Il s'est félicité, à ce propos, du lancement des négociations en vue d'un accord de libre-échange complet et approfondi entre le Maroc et l'UE, notant qu'il est « absolument nécessaire» d'avoir un accord de libre-échange avec le Maroc qui sera bénéfique aux deux parties.



 

 
  Le Maroc et l'UE : Paraphe du nouvel accord de pêche
  Maroc-UE: Reprise des négociations relatives à la conclusion de l’accord de pêche
  Entretien avec le président de la chambre des représentants belge
  M. Bourita reçoit une délégation du Groupe du PPE au parlement européen
  Maroc-UE: Accord de pêche, lancement des négociations annoncé
  Accord de pêche: Maroc-UE
  Maroc-UE: Préservation et renforcement du partenariat stratégique
  Entretien avec la haute représentante de l'Union Européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité
  Entretien avec le Rapporteur spécial de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE)
  Entretien avec le Commissaire européen aux affaires intérieures
  Nouvel Ambassadeur de l'Union Européenne remet une copie figurée de ses lettres de créance
  Entretien avec le Coordinateur de l'Union Européenne pour le Sahel
  M. Bourita reçoit les membres de la commission parlementaire mixte Maroc-UE, du Parlement européen
  Entretien avec le député européen et Président du groupe d'amitié Union européenne-Maroc
  Déclaration Conjointe : L’UE prendra les mesures appropriées pour sécuriser l’accord agricole et préserver le partenariat avec le Maroc
  Communiqué: Le Maroc prend note de la décision de la Cour de Justice de l’UE qui « rejette » le recours du "polisario" comme « irrecevable ».
  Déclaration Commune : Le Maroc et l’UE constatent l’annulation de l’arrêt du Tribunal de Première Instance de l’UE
  M. Mezouar prend part à l’ouverture de la réunion des Ministres des Affaires Etrangères des pays membres du dialogue en Méditerranée occidentale « 5+5
  Mme Mbarka Bouaida prend part à une rencontre sur le thème «Coopération de l’Union avec des pays tiers»
  Entretien avec le Ministre espagnol des Affaires Étrangères et de la Coopération