Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
    Europe
Visite de M. Amrani en Espagne
Madrid 02.04.2013

Le Ministre Délégué aux Affaires Etrangères et à la Coopération, M. Youssef Amrani, a eu, mardi 02 avril à Madrid, des entretiens avec le Chef de la diplomatie espagnole, José Manuel Garcia-Margallo, axés sur le renforcement des relations bilatérales.


Lors de cette rencontre, les deux responsables ont passé en revue les questions d'actualité, ainsi que d'autres sujets d'ordre régional et international d'intérêt commun. 

Dans une déclaration à la  presse au terme de cette entrevue, M. Amrani a indiqué que sa rencontre avec le Chef de la diplomatie espagnole a été une occasion pour échanger sur la situation au Maghreb, au Moyen-Orient, en Syrie et la question du Sahara. 

M. le Ministre Délégué a, à cet égard, qualifié d'excellentes et singulières" les relations unissant le Maroc et l'Espagne, qui sont impulsées par SM le Roi Mohammed VI et le Roi Juan Carlos. 

Après avoir rappelé la forte présence des entreprises espagnoles dans le Royaume, M. Amrani a indiqué que le Maroc est considéré comme un "partenaire de confiance" pour l'Espagne, se félicitant du niveau de coopération existant entre les deux pays dans divers domaines. 

L'entretien entre MM. Amrani et Margallo s'est déroulé en présence de l'ambassadeur du Maroc à Madrid, Ahmed Ould Souilem.

En marge de cette rencontre, et lors d'une rencontre-débat organisée par l'agence "Europa Press", en présence des ministres espagnols des Affaires étrangères et de la coopération, José Manuel Garcia-Margallo, de la Défense, Pedro Morenés et du directeur du Centre national d'intelligence (CNI), Félix Sanz Roldan, le Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Youssef Amrani a indiqué que les gouvernements marocain et espagnol œuvrent conjointement pour "jeter les bases d'une alliance inébranlable et promouvoir une meilleure communication et une coopération fructueuse et ambitieuse".
 

En effet, M. Amrani a affirmé que Rabat et Madrid entretiennent d'excellentes relations" sous l'impulsion et le leadership de SM le Roi Mohammed VI et du Roi Juan Carlos. 

Lors de cette rencontre à laquelle a assisté une pléiade d'hommes politiques, de diplomates accrédités à Madrid et de représentants des médias, M. Amrani a souligné que les responsables marocains et espagnols travaillent constamment pour un "meilleur rapprochement entre les deux pays qui partagent les mêmes valeurs et intérêts et affrontent de nombreux défis". 

La coopération bilatérale englobe tous les domaines allant de la lutte contre le terrorisme à la coopération économique et financière passant par les échanges humains et culturels, a indiqué le Ministre Délégué, notant que la 10ème Réunion de haut niveau, tenue en octobre dernier à Rabat, a tracé une "feuille de route ambitieuse" pour édifier un partenariat stratégique avancé, en droite ligne avec le discours de Sa Majesté le Roi à l'occasion de la Fête du Trône et dans lequel le Souverain a réitéré l'engagement du Maroc à favoriser l'émergence de nouvelles conditions économiques susceptibles de créer des richesses conjointes. 

M. Amrani a rappelé, à cet égard, la mise en œuvre de plusieurs initiatives de coopération entre les deux pays, comme le programme "Masar" visant à promouvoir la bonne gouvernance et la transition démocratique dans le monde arabe, le lancement du forum parlementaire maroco-espagnole, l'initiative conjointe pour la promotion de la médiation en Méditerranée, ainsi que la mise en place de commissariats conjoints à Tanger et à Algésiras. 

En matière d'immigration,  M. le Ministre Délégué s'est félicité de la "coopération excellente" entre les deux pays dans ce domaine, notant que la lutte contre l'immigration irrégulière requiert une "approche globale" et la promotion de la coopération et de la solidarité avec les pays d'origine. 

Il a fait observer que le Maroc, qui était un pays de transit, est devenu ces dernières années une destination de l'immigration en provenance de l'Afrique subsaharienne, soulignant que le Maroc gère cette question dans le cadre du respect de la loi et des droits de l'Homme. 

Dans le but de permettre au Maroc et à l'Espagne de continuer à jouer leur rôle de "leaders et de catalyseurs dans une région qui vit au rythme de changements majeurs ouvrant la voie à une nouvelle étape porteuse de nouvelles opportunités", a souligné M. le Ministre Délégué, les deux pays sont appelés "plus que jamais à œuvrer ensemble pour que leur coopération soit renouvelée de manière constante". 

Concernant les relations Maroc-UE, il a indiqué que la volonté de rapprochement entre les deux parties procède d'un "choix stratégique" du Maroc, ajoutant que le Royaume et les pays membres de l'UE font face aux mêmes défis relatifs à la paix, à la stabilité, à la sécurité et au progrès. 

Il a mis en relief, dans ce contexte, le "soutien important" apporté par l'Espagne au rapprochement Maroc-UE, liés par le Statut avancé qui constitue une reconnaissance aux acquis du Maroc en matière d'ouverture politique, de consolidation de l'Etat de droit, du respect des Droits de l'Homme et de la modernisation économique, rappelant la tenue à Grenade du premier sommet Maroc-UE, sous la présidence espagnole. 

S'agissant du Maghreb, M. le Ministre Délégué a souligné que le Maroc a réitéré à plusieurs reprises la nécessité d'insuffler une "nouvelle dynamique" aux relations intermaghrébines dans le but de promouvoir l'émergence de synergies mutuellement bénéfiques et d'édifier un espace euro-méditerranéen "mieux intégré, plus solidaire et plus prospère". 

Il a également réaffirmé l'attachement du Maroc à un "Maghreb politiquement stable et économiquement prospère qui transcende les rivalités et les agendas particuliers", faisant observer que ce regroupement régional doit permettre une "coopération de nouvelle génération" et consolider la stabilité et la paix face aux dangers d'instabilité qui pèsent sur la région. 

Par ailleurs, M. Amrani a affirmé que Le Maroc est engagé dans un processus de réformes "irréversible", sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, indiquant que ces réformes ont donné lieu à de "profonds changements et transformations politiques et sociales qui répondent aux aspirations des citoyens". 

Le Royaume a également initié une nouvelle génération de réformes avec le lancement du dialogue national sur la réforme de la justice, le renforcement des compétences des instances de bonne gouvernance, l'engagement d'un dialogue national sur la réforme du code de la presse et de l'édition, ainsi qu'un débat national sur l'établissement de l'Autorité chargé de la parité et de la lutte contre toute forme de discrimination, a rappelé M. Amrani. 

Il a fait part, dans ce contexte, de la "détermination" du Maroc de poursuivre sa marche pour la mise en œuvre du projet sociétal, démocratique et moderniste impulsé par SM le Roi. 

M. le Ministre Délégué a aussi mis en exergue les réformes entreprises dans les domaines économique et social ayant renforcé la confiance des organisations internationales et des investisseurs étrangers dans l'économie nationale, notant que cette situation a permis une présence plus forte des investisseurs espagnols dans le Royaume. 

Il s'est dit convaincu que la bonne santé de l'économie marocaine, les infrastructures modernes dont dispose le Royaume, sa stabilité politique et les décisions stratégiques prises par les autorités sont des facteurs qui "devraient encourager le Maroc et l'Espagne à renforcer et à diversifier leur coopération économique". 

Concernant la question du Sahara marocain, M. Amrani, a réitéré l'engagement du Maroc à trouver une "solution politique" à la question du Sahara sur la base des paramètres définis par le Conseil de sécurité de l'ONU.
 

Dans une déclaration à la presse,  M. Amrani a indiqué que le Royaume, suivant la logique du Conseil de sécurité de résoudre ce conflit à travers une "solution politique basée sur le réalisme et l'esprit de compromis", a mis sur la table l'initiative d'autonomie comme "base de négociations". 

L'aggravation de la situation sécuritaire dans la région du Sahel et la nécessité d'édifier le Maghreb soulignent "l'urgence" du règlement de ce différend et d'avancer vers une "solution politique", a insisté M. Amrani, relevant que le statu quo actuel est devenu "inacceptable".

Par ailleurs, et dans le cadre de sa visite en Espagne, M. le Ministre délégué s'est entretenu avec le secrétaire général du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, opposition), Alfredo Perez Rubalcaba. 

Au cours de cette rencontre, les deux responsables ont passé en revue les relations entre le Maroc et l'Espagne et les moyens à même de les développer davantage, ainsi que différentes questions d'actualité aux niveaux régional et international. 

Cette entrevue a été une occasion pour M. Rubalcaba d'exprimer le soutien de son parti aux différentes réformes politiques entreprises au Maroc, a indiqué le ministre délégué dans une déclaration à la presse, précisant que la rencontre a été "fructueuse et très positive". 

A cette occasion, le secrétaire général du PSOE, a fait part de son souhait d'effectuer prochainement une visite au Maroc pour renforcer les rapports de sa formation politique avec le Maroc considéré par le dirigeant socialiste comme un "partenaire sérieux et très écouté" dans la région, a souligné M. Amrani. 

Auparavant, M. Amrani a été reçu par le directeur du Cabinet du chef du gouvernement, Jorge Moragas.





 

 
  Lancement du dialogue stratégique entre le Royaume du Maroc et le Royaume-Uni
  Entretien avec la Vice-Directrice Générale de l’OMPI, Chargée du Secteur du Droit d'Auteur et des Industries de la Création
  Entretien avec le Ministre des Affaires Etrangères Espagnol
  Le nouvel Ambassadeur de la Géorgie remet une copie figurée de ses lettres de créance
  Entretien avec le Ministre britannique de l'Investissement
  Entretien avec le président du Parlement Flamand
  M. Jazouli s'entretient avec le Directeur de l'Afrique et de l’océan indien au Quai d'Orsay
  Entretien avec le Ministre des Affaires Etrangères espagnol
  M. Jazouli reçoit le vice-ministre grec des Affaires étrangères chargé des Affaires européennes
  Entretien avec le vice-ministre grec des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes
  Entretien avec le Ministre des Affaires Etrangères roumain
  Visite de M. Bourita au Royaume-Uni
  Maroc-Suisse: Exemption des visas pour les détenteurs de passeports diplomatique, de service ou spécial
  Entretien avec le Ministre des Affaires Etrangères belge
  Entretien avec le Ministre des Affaires Etrangères des Pays-Bas
  Mme Boucetta s'entretient avec le vice-ministre lituanien des affaires étrangères
  SM le Roi s'entretient avec le président français Macron à l'Elysée
  M. Bourita reçoit une délégation du groupe d'amitié France-Maroc à l'Assemblée nationale française
  SM le Roi Mohammed VI condamne avec la plus grande vigueur la prise d’otages en France
  Entretien avec le Ministre des Affaires Etrangères de la République de Serbie