Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
    Europe
Relations Maroc/OSCE
 

Depuis le Sommet d'Istanbul en 1999, les chefs d'Etat et de gouvernement des Etats participants de l’OSCE ont réitéré leur engagement à renforcer les relations avec les partenaires méditerranéens. Cela a contribué à rehausser d’une manière notable, les relations du Maroc avec cette organisation. Ce constat s’illustre par la participation active du Maroc aux réunions ministérielles et séminaires de haut niveau qui s’inscrivent dans le cadre du renforcement des relations entre l’OSCE et ses Partenaires Méditerranéens pour la Coopération (PMC).

Prônant les mêmes valeurs, le Royaume du Maroc et les Etats Membres et Partenaires de l’OSCE ont donc naturellement renforcé leur coopération. La disposition du Maroc à coopérer avec les différentes instances de l’OSCE a été démontrée lors des différents ateliers, forums et conférences portant sur les volets  du Partenariat Méditerranéen.

L’intérêt que porte le Maroc au Partenariat Méditerranéen de l’OSCE découle de plusieurs facteurs :
• Le Maroc accorde une grande importance aux domaines prioritaires de ce partenariat, à savoir : la migration et le développement, les questions de sécurité dont la lutte contre le terrorisme, celle contre les autres formes de criminalité et de discrimination, le trafic des êtres humains, la promotion de la tolérance, ainsi que la dimension économique et environnementale.
• L’OSCE offre au Maroc un cadre de coopération complémentaire à l’échelle internationale (le dialogue 5+5, le Dialogue Méditerranéen de l’OTAN, le Processus de Barcelone, etc.…).

Coopération  entre le  Maroc/OSCE :

Malgré ces avancées, les Partenaires Méditerranéens pour la Coopération (PMC), n’ont qu’un accès limité aux travaux et mécanismes de l’OSCE.

Le Maroc, qui bénéficie du statut d’observateur au sein de cette Organisation, n’a jamais cessé de réitérer que le partenariat entre l’OSCE et les Partenaires Méditerranéens pour la Coopération, ne devrait pas être à sens unique et qu’il faudrait par conséquent, repenser le statut des PMC, qui permettrait la mise en place d’une approche plus « participative ». Le Maroc a ainsi présenté un document reflétant la vision marocaine par rapport au format et au contenu du PMC. Ce document comporte toute une série de propositions visant à renforcer ce partenariat et à le rendre plus substantiel et ceci, sur la base d'un agenda renouvelé.

Ce même document insiste en particulier sur la définition de domaines précis de coopération et plus particulièrement, ceux de la migration dans ses dimensions humaine, économique et sécuritaire, ainsi que la tolérance et la non-discrimination. Afin d’améliorer le partenariat méditerranéen de l'OSCE, le "Morocco Vision Paper" avance également une autre série de propositions, notamment celles relatives à l'établissement d'un réseau d'instituts de recherche et d'analyse s'intéressant à l'espace méditerranéen, la traduction des principaux documents de référence de l'OSCE en langue arabe et le renforcement de la collaboration avec l'Assemblée Parlementaire de l'Organisation.

La nouvelle présidence Kazakh, ainsi que le Secrétaire Général de l’OSCE, ont d’ailleurs rendu un hommage appuyé au « Morocco Vision Paper » dont plusieurs des propositions (tenue de workshops thématiques, formation de diplomates dans les domaines spécifiques de l’OSCE, réseaux de publications etc) ont commencé à être mises en œuvre via le Fonds de Financement du Partenariat.

Le Président de l’Assemblée Parlementaire a également qualifié le « Morocco Vision Paper » de document impressionant et félicité notre pays pour son leadership.

Il convient également de souligner que le « Morocco Vision Paper » a été admis comme document de référence et distribué par le Secrétariat de la Commission d’Helsinki à tous les participants du séminaire sur « l’engagement des Partenaires Méditerranéens pour la Coopération de l’OSCE » .

Relation privilégiée entre le Maroc/l’AP de l’OSCE :

Dans le cadre du Partenariat Méditerranéen pour la Coopération, le Maroc entretient des relations privilégiées avec l’Assemblée Parlementaire (AP) de l’OSCE.

Le Maroc a salué les initiatives de l’AP de l’OSCE, visant à renforcer la coopération entre les PMCs et l’OSCE en matière de lutte contre le terrorisme international, la non-violence, la tolérance, le dialogue entre les civilisations, la migration.... En effet, la mise en place du Fonds pour le Partenariat a été décidé lors du Conseil Ministériel de l’OSCE en Novembre 2007 à Madrid. Celui-ci vise à financer des activités à même de rehausser le niveau de dialogue et de coopération dans le cadre du PMC.

Evolution positive des relations Maroc/OSCE :

Le Président du Conseil Permanent de l’OSCE, l'Ambassadeur lituanien M. Renatas Norkus, a salué le 08 avril 2011, les réformes démocratiques globales annoncées par S.M. le Roi Mohammed VI, en soulignant la disposition de son organisation avec ses partenaires méditerranéens, à partager leur expérience et à apporter leur expertise, dans des domaines comme la législation électorale et la réforme constitutionnelle. Cette proposition traduit un regain d’intérêt pour la politique interne du Maroc, et illustre la crédibilité que le Maroc a réussi à asseoir au niveau de la communauté internationale.

L’OSCE accorde un intérêt des plus marqués à ses partenaires du sud qui représente un saut qualitatif s’exprimant en particulier par l’intérêt autour de la Méditerranée, nouvelle priorité et « l’avenir de cette institution » d’après son Secrétaire Général, Monsieur Marc Perrin de Brichambaut. Selon lui, le Maroc, « devrait garder son rôle de locomotive tel qu’apprécié par tous les pays membres de l’organisation ».