Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
    Afrique
Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Chef de l'Etat bissau-guinéen président la cérémonie de présentation du partenariat agricole.
Bissau 28.05.2015
Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, et le chef de l'Etat bissau-guinéen, José Mario Vaz, ont présidé, jeudi après-midi au Palais présidentiel à Bissau, la cérémonie de présentation du partenariat agricole entre le Royaume du Maroc et la République de Guinée Bissau.

Présentant ce partenariat, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch, a affirmé qu’il existe une "grande opportunité pour le Maroc et la Guinée Bissau de renforcer leur partenariat, notamment dans le domaine agricole".

Il a souligné que la visite royale en Guinée Bissau est en ligne avec le renforcement de la coopération bilatérale opéré depuis 2011, à la faveur du nouvel élan qui lui a été donné sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI et de Son Excellence le Président José Mario Vaz, marqué notamment par l’ouverture d’une chancellerie bissau-guinéenne à Rabat en 2011.

Le ministre a relevé qu’il existe des perspectives importantes de développement de la coopération agricole entre le Maroc et la Guinée-Bissau, partant de la volonté forte du Maroc de partager l’expérience du Plan Maroc Vert et de sa conviction de la nécessité de renforcer la Coopération Sud-Sud dans le domaine agricole.

Il a noté que l’agriculture bissau-guinéenne a un poids socio-économique considérable dans l’économie nationale, du fait que 82 pc des emplois bissau-guinéens sont dans le secteur agricole, 80 pc des devises totales du pays sont générées par les exportations agricoles et plus de 60 pc du PIB sont constitués par le secteur agricole.

Et d’ajouter que le pays dispose d’un potentiel agricole très important, car il est le 6ème producteur mondial de noix de cajou et reçoit environ 1500 mm de précipitations annuelles moyennes.

Ces richesses naturelles couplées à des ressources humaines significatives constituent des conditions favorables au décollage de l’agriculture bissau-guinéenne, a-t-il souligné.

M. Akhannouch a saisi l’occasion pour donner un aperçu du Plan Maroc Vert, cette stratégie inclusive et équilibrée qui fut mise en place en 2008 pour que l’agriculture, qui représentait un poids économique et social majeur, joue pleinement son rôle de moteur du développement.

Le ministre a, par la suite, indiqué que conformément aux Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI sur le partage de l’expérience du Maroc au profit de la Guinée Bissau, la rencontre de l’expérience agricole marocaine et du potentiel bissau-guinéen peut s’articuler autour de 3 axes de partenariats et 10 chantiers concrets de coopération.

Le premier axe "Partenariats autour des filières" se décline par trois chantiers, à savoir les échanges d’expérience pour le développement de la culture du riz, le partage autour de l’insémination artificielle et l’amélioration des races animales ovines et bovines, visant l’augmentation de de production de lait et de viande, et l’appui à la filière des viandes blanches (élevage et abattage).

Le deuxième axe "Partenariats autour de l’irrigation et des intrants" comprend deux chantiers portant sur les échanges d’expérience et l’appui technique au développement de l’irrigation (études techniques, barrages, aménagements hydro agricoles) et l’appui en matière d’utilisation des intrants en partenariat avec l’Institut national de la recherche agricole (INRA) et l’Office chérifien des Phosphates (OCP).

Le troisième axe "Partenariats autour de l’accompagnement des acteurs et de l’encouragement de l’investissement" comporte 5 chantiers relatifs à l’appui à la professionnalisation de la petite agriculture par le développement de coopératives, l’appui technique pour la mise en oeuvre de programmes de formation en matière de contrôles sanitaires, de R&D et de compétences de laboratoire, le partage de connaissances en matière de promotion de l’investissement et étude de faisabilité pour la création potentielle d’une Agence de Développement Agricole, l’appui technique dans l’implantation de contrats-programme et de projets (mise en place d’interprofessions) et l’appui au développement de PPP foncier pour la mise à disposition des terres agricoles de l’Etat.

Ces axes de partenariats permettront notamment l’augmentation du revenu des paysans bissau-guinéens et une meilleure structuration des agriculteurs pour assurer la promotion de l’investissement, a relevé M. Akhannouch.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence des membres de la délégation officielle accompagnant le Souverain et des membres du gouvernement bissau-guinéen.