Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
    Afrique
Ouverture à Rabat des travaux de la Session extraordinaire du Conseil Exécutif de la CEN-SAD
Rabat 09.06.2012

Le Maroc abrite les travaux de la Session extraordinaire du Conseil Exécutif de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD), du 9 au 12 juin 2012, à Rabat, avec la participation des Ministres des Affaires Etrangères des 28 Etats membres.


Les travaux de la réunion préparatoire au niveau des hauts fonctionnaires de la CEN-SAD ont été ouverts, samedi 9 juin 2012,  par le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Nasser Bourita.

Intervenant lors de cette réunion, le Secrétaire Général a indiqué que la tenue  au Maroc de la Session extraordinaire du Conseil Exécutif de la CEN-SAD est un signe fort de l’engagement du Royaume à renforcer ses liens avec les pays membres de cette organisation, conformément aux Très Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, telles qu’exprimées lors du 2ème Sommet Arabo-Africain, soulignant que cet engagement est justifié par les relations historiques et séculaires liant le Maroc et l’Afrique, et qui se concrétise à travers l’esprit de solidarité africaine dont fait preuve les actions concrètes de coopération Sud-Sud initiées dans de nombreux domaines.

Il a rappelé, à cet égard, que la CEN-SAD est une communauté transrégionale visant à transformer une zone de menaces et de défis en une terre d’opportunités et de prospérité, et ce dans le cadre d’une approche collective, solidaire, globale, multidimensionnelle et inclusive.

M. Bourita a souligné qu’au moment où la région saharienne traverse une période singulière de son histoire, en termes d’instabilités politiques, de crises humanitaires, alimentaires, de défis écologiques, la région sahélo-saharienne a besoin plus que jamais , pour faire face aux défis et enjeux qui s’imposent, de procéder à une réforme de cette Communauté, à une révision de ses textes fondamentaux et à une réévaluation et à un rehaussement de ses missions et objectifs, conformément aux décisions prises à N’djamena et à Addis Abbeba. 

Le Secrétaire Général a, en outre, indiqué que la CEN-SAD doit se doter des moyens institutionnels pour appréhender l’ensemble de ces défis, des dispositifs  adéquats  pour  y apporter les réponses satisfaisantes, d’orientations stratégiques claires, des mécanismes de coopération efficaces, d’initiatives concrètes et opérationnelles en se basant sur les acquis, en consolidant l’existant et en capitalisant sur le partage d’expérience, de bonnes pratiques et le renforcement des capacités nationales.

M. Bourita a, par ailleurs,  insisté sur le développement par la Communauté des politiques sectorielles ciblées, avec une valeur ajoutée réelle, permettant d’atteindre un impact tangible sur la vie des concitoyens et un effet palpable sur leur quotidien, dans des domaines variés et importants tel que la lutte contre la désertification, la sécurité alimentaire, le développement des infrastructures, la coopération scientifique, la promotion des compétences, la lutte contre la criminalité transfrontalière organisée, ou encore la libre circulation des personnes, des biens et des services, dans le but de faire de la région Sahélo-saharienne un espace politiquement sûr, sécuritairement stable, écologiquement viable et économiquement intégré et attractif.

Il a souhaité que la réunion de Rabat, à travers l’adoption d’une Déclaration politique ambitieuse sera une étape décisive vers la concrétisation de cet objectif commun.