Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
    Paix et sécurité

Les grandes orientations de la politique étrangère du Royaume du Maroc convergent avec les principes et buts des Nations Unies, en vue de développer une organisation qui consacre la primauté du droit international. A cet égard, le concept de paix occupe une place primordiale dans la Constitution du Royaume de 1996. Ainsi, les paragraphes 3 et 4 du préambule stipulent que :

« Conscient de la nécessité d'inscrire son action dans le cadre des organismes internationaux, dont il est un membre actif et dynamique, le Royaume du Maroc souscrit aux principes, droits et obligations découlant des Chartes desdits organismes et réaffirme son attachement aux droits de l'Homme tels qu'ils sont universellement reconnus.

De même, le Royaume du Maroc réaffirme sa détermination à œuvrer pour le maintien de la paix et de la sécurité dans le monde. »


La participation du Maroc aux efforts de la communauté internationale en vue du renforcement de la paix et de la sécurité aux niveaux international et régional, reflète son adhésion au règlement pacifique des différends et à la légalité internationale, que ce soit à travers la médiation, la contribution aux opérations de maintien de la paix, le dialogue politique ou les mesures de coopération au développement.

Le Maroc a ainsi pris part à diverses opérations de paix dans le cadre de l’ONU ou en coopération avec d’autres partenaires, tels l’Union Européenne et l’OTAN, afin de ramener la paix et prévenir les conflits dans le monde.

Dans ce cadre, le Maroc accorde une place de choix à la stabilité et à la paix en Afrique, prenant en considération le fait que le continent africain reste le théâtre de plusieurs conflits.

De même, l’action du Maroc est manifeste dans le registre de la consolidation de la paix, dans la mesure où cette approche novatrice, contribue à améliorer l'efficience et l'efficacité de l'assistance apportée, tout en favorisant l'appropriation et l'établissement de partenariats à même de garantir la paix et la sécurité internationale.

Son élection récente pour la période 2009-2010, à la Commission de la Consolidation de la Paix, créée en 2005, témoigne du rôle joué par le Maroc en faveur de l’appui apporté par la communauté internationale aux pays sortants de crise, afin de créer les conditions à même de prévenir un retour à une situation belliqueuse.

Le Maroc, promoteur de la Paix et de la Sécurité en Afrique

Le Continent africain est déchiré, depuis plus de quatre décennies, par divers conflits interétatiques, intra-étatiques, ethniques, religieux, économiques, etc. En effet, sur les quelques 80 conflits recensés de 1945 à 1998, l’Afrique est le théâtre d’une quarantaine de guerres civiles. Pas moins de 26 conflits armés ont éclaté en Afrique entre 1963 et 1998, affectant 474 millions de personnes, soit 61 pour cent de la population du Continent.

Conscient de l’importance de la paix et de la sécurité en Afrique, le Maroc ne ménage aucun effort pour contribuer à la stabilité et à la sécurité des pays africains, en se basant sur le principe de l’indivisibilité de la sécurité, qui constitue la référence du système de sécurité collective mis en place par les Nations Unies.

Le Maroc a ainsi été sollicité non seulement à prendre part aux diverses missions onusiennes de Maintien de la Paix en Afrique (en Somalie, Angola, Congo, …), mais aussi, à jouer le rôle de médiateur pour dénouer des crises africaines.

Ce rôle a été particulièrement apprécié notamment à travers la médiation réussie de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui organisa, en 2007, le Sommet de Rabat parrainé par l’ONU, en vue de la stabilisation du bassin du fleuve Mano qui a permis la mise en place de mesures de confiance entre les pays de l’Union et le déclenchement d’une dynamique de paix.

Le Maroc prend part actuellement à deux opérations de maintien de la paix en Afrique, en l’occurrence : l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), et la Mission des Nation Unies en République Démocratique du Congo (MONUC).