Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
    Paix et sécurité
Armes nucléaires
 

Les Armes Nucléaires:

Traité sur la Non-prolifération des Armes Nucléaires (TNP) :

Signé le 1er juillet 1968 et entré en vigueur le 5 mars 1970, le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) est l’un des principaux instruments du régime international de non-prolifération et de désarmement nucléaires et constitue l’un des fondements de la sécurité internationale.

Le Maroc, qui a signé le TNP en 1968 et l’a ratifié en 1970, considère que cet instrument constitue la pièce maîtresse du régime de non-prolifération nucléaire et représente un instrument clef pour la préservation de la paix et de la sécurité dans le monde. A cet égard, le Maroc a toujours soutenu les initiatives visant à préserver sa crédibilité et à promouvoir son universalité et souligne l’importance cruciale  du respect par tous les Etats parties des dispositions du TNP et des obligations qui en découlent.

Conformément à ses engagements en matière de non prolifération au titre du TNP, le Maroc a conclu avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), en 1975, un Accord de Garanties généralisées permettant à l’Agence de procéder à des vérifications qui visent à donner des assurances quant à la nature pacifique des matières et des activités nucléaires au Maroc. En 2oo4, le Maroc a signé avec l’AIEA un Protocole additionnel à son accord de garanties, entré en vigueur en avril 2011.

Le Royaume du Maroc a toujours pris part aux Conférences d’examen du TNP. Il a été Vice Président de la 8ème Conférence d’examen qui s’est déroulé à New York, du 08 au 25 Mai 2010, et a œuvré à assurer le succès de la Conférence qui a pu adopter un document final assorti d’un plan d’action dont l’objectif est de permette d’avancer de manière tangible dans la réalisation des objectifs énoncés dans le Traité.

Plus d’informations disponible sur le site :

http://www.un.org/disarmament/WMD/Nuclear/NPT.shtml


 Traité d'Interdiction Complète des Essais Nucléaires (TICEN)

Le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICEN) a été négocié au sein de la Conférence du Désarmement et fut ouvert pour signature en septembre 1996 avec l’adoption de la résolution (A/RES/50/245) de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

A la date du 1er Février 2013, le TICEN a réuni 183 signatures et 158 ratifications. Il n’est pas encore entré en vigueur. Seuls 36 pays parmi les  44 figurant sur l’Annexe II du Traité, et dont la ratification est nécessaire pour son entrée en vigueur, l’ont ratifié.

Le Maroc considère que l'entrée en vigueur du TICEN, à laquelle a également appelé le Conseil de sécurité des Nations Unies, renforcera de façon décisive le régime international de non-prolifération et constituera un succès majeur du processus multilatéral de non-prolifération et de maîtrise des armements. Le TICEN constitue un instrument efficace dans un monde où la prolifération des armes de destruction massive est une menace réelle.

Fidèle à ses engagements, le Maroc qui a ratifié le TICEN en avril 2000, a assuré avec succès, au côté de la France, la co-présidence de la Conférence de l’Article XIV pour la facilitation de l’entrée en vigueur du TICEN.

Au cours de cette coprésidence (25 septembre 2009 et jusqu’au 23 Septembre 2011) les deux coordonnateurs ont développé un plan d’action conjoint sous forme de feuille de route d’événements politiques pertinents aux niveaux multilatéral, bilatéral et régional afin d’accélérer l’entrée en vigueur du TICEN.

Ce plan d’action conjoint qui s’est inspiré des mesures contenues dans la déclaration finale de la Conférence de New York et des actions à entreprendre discutées lors de la visite du Secrétaire Exécutif de la Commission Préparatoire de l’OTICEN au Maroc en novembre 2009, a été exécuté avec succès.

En sa qualité de Coordonnateur avec la France de la Conférence de l’Article XIV pour la facilitation de l’entrée en vigueur du (TICEN) et dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’Action conjoint Maroc/France visant la promotion de l’entrée en vigueur du TICEN, le Maroc a organisé, conjointement avec l’OTICEN, les 28 et 29 octobre 2010 à Rabat, un Atelier régional pour la promotion de l’entrée en vigueur du TICEN en faveur de Hauts responsables venant de pays africains n’ayant pas signé/ratifié le Traité.

L’objectif de l’Atelier, auquel ont pris part les représentants de 25 pays africains a eu pour objectifs :

  •    Assurer une meilleure compréhension de l’importance de la ratification du TICEN parmi les pays africains qui n’ont pas signé et/ou ratifié le TICEN ;
  • Présenter les atouts spécifiques du TICEN, notamment dans le domaine des applications civiles et scientifiques des technologies de vérification ;
  •  Améliorer les capacités nationales et régionales dans la mise en œuvre du Traité et explorer les possibilités de coopération potentielles entre l’OTICEN et le Traité de Pelindaba.

En organisant cet Atelier, le Maroc réitère son plein engagement dans les efforts internationaux visant l’entrée en vigueur du TICEN et confirme l’intérêt qu’il porte pour le continent africain et au renforcement de la coopération entre l’Afrique et le Secrétariat provisoire de l’OTICEN.

Plus d’information disponible sur le site : http://www.un.org/disarmament/WMD/Nuclear/CTBT.shtml