Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
    L’Académie diplomatique
1ère Edition des Journées Académiques de la Diplomatie Culturelle et Cultuelle à l'AMED
Rabat 04.04.2018

L’Académie Marocaine des Etudes Diplomatiques (AMED) a organisé, du 2 au 4 avril 2018, la première édition des Journées Académiques de la Diplomatie Culturelle et Cultuelle au profit des cadres stagiaires de l’Académie. Cette rencontre a connu la participation des Ambassadeurs du Royaume du Maroc ainsi que des Directeurs, des responsables et des cadres de notre Département. Ont pris part, également, à ces journées les partenaires de cette Académie, et aussi plusieurs professeurs universitaires et experts.


Trois jours durant lesquels les différentes et multiples facettes de l’édifice culturel marocain ont été décelées et soigneusement présentées par des intellectuels et des professeurs universitaires marocains, ainsi que des responsables de notre Ministère et d’autres Départements et Acteurs du Maroc dans ce domaine, et ce, dans la finalité de l’apprécier à sa juste valeur et le promouvoir au-delà des frontières.

Un programme riche et diversifié a été suivi et a mis en exergue les différents aspects de notre culture et de son patrimoine matériel et immatériel, allant de l’œuvre architectural et l’art pictural, à la littérature et passant par l’art culinaire et musical, sans oublier le design contemporain marocain.

Lors de son allocution, Mme Nadia El Hnot, Directrice de la Coopération et de l’Action Culturelles (DCAC) et, par intérim, de cette Académie, a présenté les principales missions de la DCAC, tout en soulignant les enjeux et les défis de la diplomatie culturelle marocaine. S’en est suivi une présentation de la stratégie nationale en terme de promotion de la culture marocaine présentée par M. Abdelhak Afandi, Directeur des Arts au Ministère de la Communication et de la Culture.

La richesse et la consistance du patrimoine matériel et immatériel marocain ont été mises en lumière par le chercheur et l’anthropologue, M. Abdelati Lahlou qui a mis l’accent sur l’enracinement profond de notre histoire et l’authenticité de notre culture qui se hisse au rang du patrimoine mondial préservé par l’UNESCO, comme l’a bien décrit M. Karim EL Hendili, Responsable du programme culturel au Bureau de l’UNESCO à Rabat.

Pour sa part, M. Abdelaziz El Idrissi, Directeur du Musée Mohammed VI de l’Art Contemporain, a dressé un tableau exhaustif des musées du Maroc et leur rôle dans la promotion du potentiel culturel marocain, dont le Musée Mohammed VI qui se consacre aux arts moderne et contemporain et fait valoir la création artistique marocaine dans les arts plastiques et visuels.

Le Chef Moha, Ambassadeur de la gastronomie marocaine, a admirablement présenté la diversité de la gastronomie marocaine, qui se distingue par sa variété, ses différents modes de cuisson et usage d’épices, mais surtout qui allie goût, saveur et art de présentation.

L’art musical marocain a été à l’honneur durant ces journées académiques, et a fait l’objet d’une prestation musicale par notre artiste Noaman Lahlou, qui a passé au crible les musiques des différentes régions du Maroc et leurs différentes catégories.

L’écrivain Rachid Khaless a, quant à lui, relaté l’histoire de la littérature marocaine et des écrivains marocains qui ont remarquablement contribué à présenter une lecture de notre vie culturelle, soulignant la nécessité de préserver et de promouvoir cette littérature.

De plus, Mme yousra Sefiani, architecte du patrimoine et professeur à l’ENA, a fait voyager l’auditoire à travers les différents styles et époques de l’architecture marocaine qui puise ses racines dans l’art andalou et arabo-musulman et reconnu comme étant un chef-d’œuvre où fusionne ingéniosité et beauté architecturale.

L’évolution de cet éventail culturel a été reflétée par les présentations sur le design contemporain marocain animées par M. Hicham Lahlou, représentant de l’Afrique à l’Organisation Mondiale du Design et Mme Myriam Mourabit, Designer Mobilier et Textile.

Ces journées ont, également, exposé l’approche modérée du champ religieux à travers plusieurs interventions, notamment l’intervention sur le dialogue des cultures et des religions, présentée par Mme Aicha Haddou de la Rabita Mohammedia des Oulémas ainsi que l’intervention sur le modèle cultuel marocain et le rôle de l'institut des imams dans l'enseignement de l'islam modéré, présentée par M. Ghissassi, Conseiller de M. le Ministre des Habous et des Affaires Islamiques.

Directeur de la Fondation des Oulémas Africains, M. Mohammed Rifki, a exposé le rôle de la Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains dans la promotion du modèle religieux de notre pays, qui prône un islam tolérant et reconnaissant, et permet de délégitimer les différentes expressions du radicalisme.

Ce modèle cultuel a, également, fait l’objet d’un décryptage anthropologique par M. Farid El Asri, professeur à l’UIR, qui n’a pas manqué de souligner l’importance de la stabilité spirituelle et l’équilibre harmonieux de l’islam.

Enfin, l'expérience du Festival de la culture Soufie dans le rapprochement des civilisations a été mise en exergue par M. Oussama Skalli, associé gérant dudit Festival.

Un débat et recueil de recommandations a clôturé les Journées Académiques de la Diplomatie Culturelle et Cultuelle.