Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
     Maroc, pays solidaire
Quelques exemples des actions de la coopération bilatérale
 

Pluies artificielles

Grâce à l’expérience acquise en matière d’ensemencement des nuages (pluies artificielles), le Maroc s’est engagé à partager son savoir faire dans ce domaine avec de nombreux pays africains comme le Burkina Faso, à travers « l’opération Saaga » en vue d’aider ce pays à lutter contre la sécheresse.

Le succès de cette expérience pilote au Burkina Faso, citée comme un véritable exemple de coopération Sud-Sud, a conduit un certain nombre de pays africains à solliciter le concours et l’appui du Maroc. C’est le cas du Cameroun, du Mali, de la Gambie, de la Mauritanie et du Cap-Vert qui souhaitent aussi tirer profit de l’expérience marocaine dans ce domaine, en vue d’améliorer la pluviométrie dans les zones qui connaissent un important déficit en eau.

Le Sénégal a également été bénéficiaire du soutien technique et logistique permettant à ce pays de lancer son programme de pluies artificielles.

Suite au succès qu’a connu ce programme et aux résultats positifs enregistrés, le Maroc a fait part à ses partenaires africains de sa disponibilité pour élaborer en commun, un projet de développement régional de provocation artificielle des pluies en Afrique en faveur des pays africains ayant exprimé des besoins dans ce domaine, contribuant ainsi à la réalisation de la stratégie du NEPAD visant la généralisation de l’accès à l’eau en Afrique d’ici 2015.

La lutte anti-acridienne

Dans le domaine de la lutte anti-acridienne, le Maroc, fidèle à sa politique de solidarité traditionnelle avec les pays africains, a contribué, en 2004, à la lutte contre l’invasion des criquets pèlerins qui a affecté la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie, la Guinée-Bissau, le Cap-Vert, le Tchad, le Mali et le Niger.

D’importants moyens ont été mobilisés (pesticides, avions de traitement, véhicules, experts et techniciens), pour aider certains pays africains à lutter contre l’invasion des criquets pèlerins ayant causé des dégâts considérables à ces pays et à prévenir également une éventuelle invasion acridienne ;