Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
     Maroc, pays solidaire
L’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI)
 

L’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI) a été créée en 1986. Elle représente un outil souple et efficace d’exécution de la politique de coopération tracée par le gouvernement marocain dans le cadre de la coopération Sud Sud.

L’AMCI est chargée de la mise en œuvre de cette politique sous ses formes bilatérales et tripartites tout en plaçant le facteur humain au cœur de sa stratégie de développement.

L’intervention de l’Agence s’articule autour des axes prioritaires suivants: Formation des cadres, coopération technique, coopération économique et financière et action humanitaire.

Formation des cadres

Les nouvelles orientations de la politique étrangère du Royaume ont donné une impulsion nouvelle et forte à la coopération bilatérale en matière de formation des cadres africains dans les établissements publics d’enseignement supérieur, technique et professionnel. Cette activité, menée par l’AMCI, est celle qui a donné les résultats les plus tangibles et les plus durables de l’action du Maroc envers ses partenaires africains.

Il convient de signaler que le Royaume est devenu une destination de prédilection pour un nombre croissant d’étudiants étrangers, notamment africains, désireux d’y poursuivre leurs études supérieures et dans diverses spécialités.

Au titre de l’année académique 2008-2009, les établissements publics marocains de formation ont accueilli 7046 étudiants originaires de 41 pays africains, dont 6668 boursiers.

D’autre part, l’Agence accorde un intérêt particulier aux activités para-universitaires et organise plusieurs manifestations à caractère culturel, sportif et social. L’Agence apporte son soutien à la réalisation de plus de quarante actions initiées par les associations des étudiants africains.

Cependant, l’événement phare demeure la semaine culturelle et sportive et l’opération d’hébergement d’été organisée annuellement à Rabat, à l’occasion des vacances printanières et d’été, par la Confédération des Etudiants et Stagiaires Africains au Maroc (CESAM), sous le parrainage de l’Agence.  

Coopération technique  

La coopération technique se décline en version bilatérale, dans le cadre des accords signés avec certains pays, ou en version tripartite associant le Maroc à des pays donateurs, à des Organisations Internationales ou bailleurs de fonds multilatéraux.

 En effet, la coopération tripartite présente de nombreux avantages et permet, à travers la participation de bailleurs de fonds internationaux, de faire profiter les pays du sud du savoir-faire et de l’expertise marocaine appréciée en Afrique.

L’offre de coopération du Maroc peut prendre différentes formes: formation de longue, moyenne et courte durée, formation, sur place, dans les pays bénéficiaires, sessions de formation au Maroc, stages de perfectionnement, voyages d’études, envoi d’experts, réalisation de programmes conjoints etc.

L’assistance technique qu’apporte le Maroc est un moyen de promotion du savoir-faire et des potentialités marocaines dans une multitude de domaines où le Maroc est crédité d’une expertise reconnue et appréciée aux niveaux régional, continental et international.

Aujourd’hui, le Maroc enregistre une forte demande étrangère, surtout africaine, sollicitant l’expertise acquise par les professionnels marocains dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’eau potable, des pêches maritime, des infrastructures, de la justice etc.…

Ainsi, plus de 600 stages et visites d’information ont été organisés depuis 2001 sous forme de cycles de formation de courte et moyenne durée dans une vingtaine de domaines administratifs, techniques et professionnels.

Par ailleurs, depuis de nombreuses années, le Maroc enregistre un intérêt particulier des pays africains pour les missions d’expertise marocaines, notamment en matière de réalisation d’études techniques, de conception d’infrastructures ainsi que pour les domaines productifs, sociaux et des services.

Plus de 250 missions d’experts ont ainsi été effectuées depuis 2001. Cependant, au vu des demandes enregistrées de grandes potentialités sont encore ouvertes au Maroc dans ce domaine.

En matière de coopération tripartite, plus de 900 cadres africains ont suivi depuis l’année 2000 des stages au Maroc dans des secteurs prioritaires notamment ceux de l’eau potable, des pêches maritimes, de la marine marchande, des technologies de l’espace, des douanes et de l’entretien routier et de la santé associant le Maroc à des pays bailleurs de fonds et/ou des organisations internationales.

Coopération économique et financière

La coopération économique et financière occupe une part grandissante des activités de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI) du fait de la multiplicité et de la diversité des actions qui lui sont confiées.
 
L’intervention de l’AMCI ambitionne d’appuyer les projets de développement des pays d’Afrique subsaharienne. Dans cette perspective, l’AMCI donne la priorité aux projets générateurs de revenus ayant un impact direct sur le développement socioéconomique.

Une attention particulière est également accordée à des domaines ciblés qui s’insèrent dans le cadre de programmes nationaux de développement établis par les pays partenaires. L’AMCI est de plus en plus sollicitée pour la réalisation de projets de développement au profit notamment des pays du continent africain.

Ce type d’activité présente une plus-value indéniable dans le développement socio-économique des pays partenaires. Il constitue de ce fait l’objectif principal visé par les programmes de coopération financière établis par l’Agence.