Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
   Promotion de la condition de la femme

Plus qu’une commémoration, la Journée Internationale des Droits des Femmes est un rendez-vous de conscience pour évaluer les progrès réalisés en faveur de l’égalité femmes-hommes et réaffirmer l’engagement du Royaume du Maroc en la matière.



Portée par une Vision déterminée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’assiste, l’égalité femmes-hommes s’érige en stratégie gouvernementale volontariste, qui puise dans une tradition séculaire faisant des femmes une véritable clef de voûte de l’équilibre social. Elle se fonde, en outre, sur un droit humain fondamental, un impératif constitutionnel et une nécessité socio-économique.

Au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, l’égalité s’installe de plus en plus en réalité palpable, réduisant résolument le "plafond de verre" au statut de mythe. Les diplomates femmes représentent plus de 47% du corps diplomatique marocain. Elles occupent 42% des postes de responsabilité au Ministère et dirigent 20% des postes diplomatiques et consulaires marocains à l’étranger, y compris les plus stratégiques.

Les diplomates marocaines sont de toutes les avancées majeures réalisées par la diplomatie marocaine. C’est aussi grâce à leur abnégation que la diplomatie marocaine arbore fièrement l’honneur que lui a fait Sa Majesté le Roi, Que Dieu L’assiste, en tenant à « saluer le travail sérieux et la mobilisation efficace de la diplomatie marocaine qui œuvre à défendre les intérêts supérieurs du Maroc, à conforter la crédibilité dont il jouit à l’international et à étendre son rayonnement à l’échelle régionale, continentale et internationale » (Discours Royal du 20 août 2017 à l’occasion de la commémoration de la Révolution du Roi et du Peuple).

A l’échelle internationale, le Maroc œuvre, autant dans les enceintes multilatérales que dans ses relations bilatérales, notamment en Afrique, en faveur du triptyque « femmes, paix et sécurité », consacré par la résolution 1325 (2000) du Conseil de Sécurité de l’#ONU.

Pleinement engagé dans les instruments internationaux en faveur de la promotion de l’égalité femmes-hommes, particulièrement depuis le retrait de ses réserves sur la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discriminations à l'égard des femmes, le Royaume défend également l’autonomisation des femmes en tant que condition sine qua none de la réalisation des Objectifs de Développement Durable. 

La mobilisation internationale du Royaume s’appuie sur un engagement interne constant.  La réforme de la Moudawana en 2004 a marqué un tournant, consacré par la Constitution de 2011, qui a inscrit, définitivement, l’égalité femmes-hommes dans la Charte fondamentale de la Nation. A cela s’ajoute, entre autres initiatives, la budgétisation sensible au genre, qui traduit l’égalité de jure en égalité de facto. Le Royaume a, par ailleurs, la particularité d’être le premier pays à avoir lancé un programme de mourchidates pour lutter contre la radicalisation et l’extrémisme violent, et le seul pays musulman à ouvrir l’exercice du métier d’Adoul aux femmes.

Davantage qu’un principe, l’égalité femmes-hommes est, pour le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, une réalité et une nécessité. Le 8 mars est l’occasion de rendre hommage aux femmes en général et aux diplomates en particulier, qui sont actrices du changement et partenaires, à part entière, de la défense des intérêts nationaux du Maroc et de la promotion de son rayonnement international.