Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
    Diplomatie parlementaire
Réunion conjointe des deux Commissions des Affaires Etrangères du Parlement
Rabat 11.03.2016

La Commission des Affaires étrangères, de la Défense nationale, des Affaires islamiques et des Marocains Résidant à l’étranger à la Chambre des Représentants, et la Commission des Affaires étrangères, des Frontières, des Zones occupées et de la Défense nationale à la Chambre des Conseillers ont tenu, vendredi 11 Mars 2016, une réunion consacrée aux derniers développements de la question du Sahara Marocain à la lumière des récentes déclarations du Secrétaire Général des Nations Unies lors de sa dernière visite dans la région.


Cette réunion, présidée par le Président de la Chambre des Représentants, M . Rachid Talbi Alami, et le Président de la Chambre des Conseillers, M. Hakim Benchemass, et à laquelle a pris part, notamment, la  Ministre Déléguée auprès du Ministre Affaires Etrangères et de la Coopération, Mme Mbarka Bouaida, a été caractérisée par l'exposé présenté par le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Salaheddine Mezouar, sur le sujet.

Cet exposé a mis la lumière sur le contexte général du déroulement de la visite du Secrétaire Général des Nations Unies dans la région, les dérapages constatés lors de cette visite, ainsi que les conclusions pouvant en être tirées et les répercussions sur la position future du Maroc à cet égard.

Concernant le cadre général de cette visite, M. le Ministre a fait savoir qu’elle s’inscrit, comme l’a annoncé le SG de l’ONU, dans le cadre de la reprise des négociations entre les parties du conflit sur le Sahara, pour parvenir à une solution politique juste, permanente et mutuellement acceptable.

M. Mezouar a, par ailleurs, expliqué que le Maroc avait proposé plusieurs dates pour cette visite, acceptées initialement par l'ONU qui s’est rétractée, par la suite, insistant sur le mois de Mars, comme Rendez vous, date qui n’a pas été convenable pour le Royaume.

Le Ministre a ajouté que le Secrétariat Général de l’ONU, au lieu de chercher une date qui arrange toutes les parties, a proposé la répartition de cette visite en deux étapes, malgré le refus du Maroc justifié  par le fait que le rapport sur le Sahara qui sera présenté au Conseil de  sécurité en avril, sera partiel et  non objectif.

Pour la visite de la zone tampon de "Bir Lahlou", M. Mezouar a fait savoir que le Maroc a attiré l’attention sur la sensibilité de cette visite, et a mis en garde la Secrétariat Générale de l’ONU contre son exploitation par les autres parties pour donner une légitimité à leurs prétentions de souveraineté sur cette région, précisant que le Royaume a reçu des engagements et des garanties de l’ONU, le rassurant de  la non exploitation de cette visite.  

Contrairement à ces engagements, le Ministre a fait remarquer que Ban Ki-Moon, lors de cette visite, s'est départi de sa neutralité et de son objectivité, non seulement à travers ses déclarations, mais aussi avec de  dangereux signes, ainsi que par la présence des dirigeants du "Polisario"  à ses côtés.

Lors de sa conférence de presse à Alger, le SG de l'ONU a, même, fait des déclarations soutenant la thèse des  séparatistes, utilisant des  termes graves qui n'ont aucune base juridique ou politique, en qualifiant le  recouvrement par le Maroc de son intégrité territoriale "d'occupation".

Le SG n'a pas daigné soulever la question des droits de l'Homme dans les  camps de Tindouf, notamment les enlèvements ayant touché un grand nombre de femmes séquestrées à Tindouf, outre la question du recensement de la population des camps de Tindouf et les détournements depuis quatre décennies des aides  humanitaires destinées aux séquestrés de ces camps.

A la lumière des données exposées, M. Mezouar a souligné que Ban Ki-Moon, à travers ses attitudes et déclarations, n’a ni respecté les constantes faisant l'objet de consensus, ni observé la neutralité en vue de parvenir à une solution  politique juste et acceptable.

Le Ministre a, en outre, fait remarquer que  le mandat du SG de l'ONU et son Envoyé personnel au Sahara, qui s'approche de  son terme sans réaliser le moindre progrès, l’ont poussé à entrer dans une course contre la montre pour marquer quelques réalisations, dont l’élimination de l’initiative de l’autonomie du Sahara proposée par le Maroc.

Et de rappeler que ce genre de positions ne sont pas les premières du genre enregistrées au  cours de ces dernières années, en particulier depuis la nomination de l'Envoyé  personnel du SG de l'ONU, Christopher Ross en 2008, faisant  observer qu'entre 2008 et 2013, Ross a organisé neuf rencontres informelles entre les parties qui n'ont donné aucun résultat.

Le Ministre a, en outre, fait part de son étonnement que ces développements  interviennent suite à l'initiative royale de lancer une nouvelle Marche Verte  dans les provinces du Sud basée sur la régionalisation avancée, un plan de  développement d'envergure qui fera de la région du sud une zone exceptionnelle et un trait d'union important entre le Maroc et l'Afrique, ajoutant qu'on "ne  peut que s'attendre à une campagne farouche contre le Maroc qui ne cessera de  s'amplifier jour après jour".

M. Mezouar a conclu que ces développements portent atteinte au principe de l'impartialité de l'ONU et au  droit international, et auront des répercussions concernant la position  marocaine, affirmant que le Maroc n'acceptera pas de tels dépassements.
 
Pour leur part, les différentes équipes parlementaires ont exprimé, lors de cette réunion, la condamnation ferme des dépassements commis par le Secrétaire général des Nations Unies, tout en réaffirmant leur dévouement dans la défense de l'intégrité territoriale du Royaume.

 

 
  Entretien avec une délégation du Comité de fraternité Jordanie-Maroc
  L’adoption de l’accord de Paris sur les changements climatiques par la Commission des Affaires Etrangères par la Chambre des Représentants
  Entretien avec une délégation du Parlement d’Amérique Centrale (Parlacen)
  Mme bouaida reçoit une délégation parlementaire argentine
  Mme Bouaida prend part à l’ouverture des travaux du 3ème Sommet des présidents des parlements et de la 12ème session de l’AP-UpM
  Réunion conjointe des deux Commissions des Affaires Etrangères du Parlement
  Entretien avec le Secrétaire Général de L'Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (APM)
  Exposé sur le projet de budget sectoriel du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération
  Exposé devant la Commission des affaires étrangères concernant deux conventions multilatérales
  Entretiens avec une délégation parlementaire australienne
  Mme Bouaida prend part à la Conférence nationale de présentation de la contribution du Maroc aux efforts de lutte contre le changement climatique
  Entretiens avec le Président de la délégation Maghreb du Parlement Européen
  Exposé devant la Commission des affaires étrangères sur les derniers développements de la Question Nationale
  Entretiens avec le Président du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat français
  Réunion avec les deux Commissions des Affaires Etrangères au Parlement
  Entretiens avec le Président de la Commission des Affaires étrangères et du Commerce au Parlement irlandais
  Participation à la 7ème édition du Forum Medays 2014
  Exposé sur le projet de budget sectoriel du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération.
  Entretiens avec le Président du Parlement albanais
  Entretiens avec une délégation du groupe d'amitié parlementaire Maroc-Union Européenne