Missions diplomatiques et consulaires du Maroc :
  Corps diplomatique et consulaire au Maroc
    Ambassades et Consulats:
    Organisations internationales et régionales :
 
   Questions globales
Engagement fort pour une meilleure coopération stratégique
 

La position de principe du Maroc concernant le terrorisme international est ferme et sans ambiguïté. Le Maroc condamne avec la plus grande fermeté toutes les formes du terrorisme, quelles qu’en soient les origines, les formes et les motivations, et est déterminé à lutter résolument contre toutes les mouvances terroristes qui exploitent la religion à des fins politiques.
 
Le Maroc qui souscrit intégralement à toutes les résolutions du Conseil de Sécurité visant à faire échec au terrorisme, s’emploie par tous les moyens dont il dispose, tant sur le plan national, régional, qu’international à lutter contre ce fléau international et à empêcher que des actes terroristes soient préparés, financés ou perpétrés à partir de son territoire.

Mesurant à sa juste valeur l’ampleur du combat contre le terrorisme international, le Maroc poursuit une stratégie globale, intégrée et proactive, visant à assécher les terreaux du fanatisme et à extraire les racines de ce phénomène.

Ainsi, l’objectif principal de la stratégie du Maroc de lutte contre le terrorisme est de renforcer le tissu social national et de le prémunir contre toutes les formes de radicalisme et de fanatisme hermétique à la modernité. A cet égard, le Maroc a adopté une démarche globale, proactive et multidimensionnelle sur le plan politique, institutionnel, économique, social, culturel, éducatif, religieux et médiatique, visant la lutte contre l’extrémisme, la pauvreté, l’exclusion, la précarité et l’analphabétisme par le développement humain et le renforcement de l’Etat de droit.

En effet, le dispositif national de lutte contre le terrorisme, qui s’appuie sur une importante législation antérieure à 2001, a été adapté, renforcé et enrichi par la loi antiterrorisme de 2003.

En effet, le dispositif marocain de répression des infractions liées au terrorisme comprend, outre les règles du droit marocain (Code Pénal, Code de Procédure Pénale, Code des Libertés Publiques, Droit des Affaires, … etc.), des législations spécifiques qui renferment, dans certains cas, des dispositions dérogatoires au droit commun, essentiellement dans le but de renforcer les peines encourues pour les infractions liées à une entreprise terroriste et mettre en place des procédures spéciales destinées à faciliter la tâche des autorités judiciaires en matière d'enquête, d'instruction ou d'exécution des décisions de justice. Ceci, dans le cadre du respect total des droits de la défense et de la consolidation des garanties nécessaires au regard des Droits de l’Homme.

Le Maroc s’est inscrit, également, de manière engagée et responsable, dans les efforts de la communauté internationale visant la lutte contre ce phénomène dans le cadre de l’action des trois Comités établis par le Conseil de Sécurité en vertu de ses résolutions 1267 (1999), 1373 (2001) et 1540 (2004) chargés respectivement de la mise en œuvre des sanctions contre Al Qaida et les Talibans, de la lutte antiterroriste et de la prévention de la prolifération des armes nucléaires, chimiques et biologiques, ainsi que dans le cadre de la stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies. Le Maroc milite pour une conclusion rapide du projet de la Convention Globale sur le Terrorisme.

Par ailleurs, conscient de l’importance du contrôle des frontières et de la nécessité de lutter contre le phénomène de l’immigration clandestine comme soutien supplémentaire à la lutte globale contre le terrorisme, le Maroc s’est doté d’une loi relative à l’entrée et au séjour des étrangers au Maroc, et l’immigration irrégulière. La mise en œuvre de cette loi s’est accompagnée par la mise en place en 1999, d’un Observatoire National de la Migration, ainsi que par la création d’une Direction de la Migration et de la Surveillance des Frontières auprès du Ministère de l’Intérieur.

Enfin, l’engagement du Maroc et sa contribution appréciable aux efforts internationaux de lutte contre le terrorisme ont été soulignés dans le rapport établi par la Direction Exécutive du Comité contre le Terrorisme du Conseil de Sécurité (CCT), suite à la mission qu’elle a effectuée au Maroc du 14 au 18 mars 2005.